samedi 16 décembre 2006

While My Piano Gently Weeps

Vous vous souvenez du film Closer? Larry, médecin, aime Anna, photographe, qui le trompe avec Dan. Alice aime Dan, mais le trompe quand même avec Larry. Morale du film : finalement, tout ça, c'est pas bien. Hé bien, oubliez Closer. Par contre, souvenez-vous de sa BO : des guitares qui pleurent et des violons qui gémissent, et une voix : Damien Rice. L'Irlandais geignard sort un album, là, maintenant, tout de suite. Et c'est beau.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Si tu aimes Damien Rice, peut-être sais-tu qu'il sera à l'Aéronef au mois de mars. Emilie G, Tiphaine et moi sommes déjà sur les rangs !
Bonnes fêtes
Ivan

AbsNoise a dit…

Damien Rice tient (très bien) la route sur quelques chansons, mais dans l'ensemble - et sur un concert entier - je le trouve plutôt ennuyeux.
Presqu'autant que Midlake, c'est dire !

Emma B. a dit…

> To Ivan : Hé bien, je veux bien vous accompagner à l'Aéronef, moi...

>To Absnoise : le karma de Damien Rice et le tien ne sont pas compatibles. Je n'y suis pour rien, mon grand.